Les Otakommunistes - Versus fighting, retrogaming et Nanar sur Grenoble
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Quick&Dirty] Lucky Luke (2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EL Fennec del Sahara
Admin bédouin
avatar

Messages : 3759
Date d'inscription : 06/09/2008
Localisation : Centre ville

MessageSujet: [Quick&Dirty] Lucky Luke (2009)   Dim 29 Avr 2012 - 22:54

Un film de James Huth .... Le gars qui a fait Brice de Nice ( ) encore une fois avec Jean Dujardin.

Vu today sur France 2.



Parle à mes fesses !!!
après tout, un prout n'est-il pas la meilleure bande annonce d'une bonne grosse merde ?







Comment résumer ce film ? Eh bien, si vous voulez aller voir un film qui n’a rien à voir avec Lucky Luke tout en se permettant le luxe de ne pas être drôle alors c’est bien celui-là qu’il faut aller voir ! ... heureusement (pour eux) que Goscinny et Morris sont morts avant la sortie de ce film.


Dés le début ça sentait le roussi : Un gamin voit ses parents se faire tuer devant ses yeux, un souvenir qui le hantera le restant de ses jours … du déjà vu vous me direz (Bruce Wayne toussa). Le jeune Luke chanceux d’avoir échappé aux meurtriers de ses parents devint Luke « le chanceux » (Lucky Luke). Déjà, «ils» ont commencé à prendre de grosses libertés vis-à-vis de l’histoire et de la BD originale … Une manière de procéder qui s’avère souvent fatale lorsqu’on s’attaque à des licences aussi prestigieuses que celle du cowboy le plus rapide de l’ouest.

Dés le début on a de gros doutes sur la capacité de Jean Dujardin à enfiler le costume de Lucky Luke ... Un costume qui va s’avérer beaucoup trop grand pour lui. Mais à la limite, ce n’est pas à lui qu’incombe la lourde responsabilité de ce naufrage … ce serait plutôt à un scénario chaotique qui non seulement s’affranchit complètement de la ligne directrice qui devrait être la bande dessinée (On n’est pas loin de l’adaptation de Super Mario qui est la référence des adaptations n’ayant absolument rien à voir avec ce qu’elles sont censées adapter), mais qui en plus, n’a aucun sens tant les scènes se succèdent sans aucune logique. Bref, un scénario nul pour ne pas dire inexistant !

Le casting, parlons-en aussi ! On passe rapidement sur les acteurs «hors-sujets» : Daniel Prévost dans le rôle d’un méchant «no name», Sylvie Testud (Calamity Janes) qui ne sert juste à rien (mais vraiment à rien !), un Melvil Poupaud (c’est qui lui ?) dans le rôle d’un Jesse James sans saveur (baguette sans sel), Alexandra Lamy (Chouchou de «Un gars une fille») venue parce qu’elle a probablement vu de la lumière.

Et bien entendu, le «choc» de ce casting : Michael Youn dans le rôle de Billy Ze Kid ! … Oui, oui vous avez bien lu ! Il y avait Youn dans le cast ! Dés que je l’ai vu apparaitre, j’ai écarquillé les yeux, je me suis mis à suer et mes battements de cœurs ont accéléré ! … « Nooooooooon pas lui ! Pas Mickael Youn ! ». Mickel Youn, à lui tout seul c’est un label de la défaite. Déjà qu’il n’y avait pas de scénario, là on sait qu’il n’y aura pas de suspense : Ce sera un daube signée (et approuvée) dés le départ.

Bon je suis un peu dur avec lui (le Mika) car les rares moments où j’ai souri je les dois justement à ses pitreries (d’autant que c’est celui qui rentrait le mieux dans son personnage) … et c’en est que plus triste : Regarder une adaptation du grand Lucky Luke et se contenter d’un Mickael Youn faisant du Mickael Youn pour apprécier le film … c’est tout simplement affligeant et ça en dit long sur la qualité du long-métrage.



Un cast de ouf !


Je n’accablerai pas davantage les acteurs car il faut dire que la performance des acteurs ne pouvait pas rattraper ce vide intersidéral engendré par le scénario … ou plutôt par son inexistence.

Pas étonnant que ce film n’ait pas eu beaucoup d’échos après sa sortie, il est tout simplement nul. Bien entendu, en tant que gars périmé et aigri, j’ai eu des doutes sur mon ressenti et j’ai voulu conforter mon avis en allant consulter les critiques de ce film sur le net.

Si une bonne partie de la presse le descend (plus pas déception que par méchanceté), ce qui est surprenant c’est que l’autre partie est assez complaisante à son égard … certains (Métro) allant jusqu’à le qualifier de « réussite » (incroyable !). C’est à se demander si les médias (reconnus unanimement comme des modèles d’intégrité et d’objectivité … hein !) ne font du lobbying … probablement pour des histoires de sous.

Les spectateurs sont plus objectifs et n’hésitent pas à balancer ce qu’ils ont sur le cœur … et c’est normal car eux, contrairement aux critiques de la presse, paient leur place et les 1h45 qu’ils perdent en regardant cette daube ne sont pas rémunérés !

Si on essaie de synthétiser les rares points positifs que les critiques ont dénichés (en fouillant sous l’armoire), on s’aperçoit qu’ils découlent d’une vision qui fait abstraction du fait que ce film est censé être l’adaptation de Lucky Luke !
Mais bordel ce film est une adaptation d’un monument de la bande dessinée ! On s’en fout que le scénariste dénature la BD pour y rajouter un zeste d’originalité ! On s’en fout qu’il ne coute que 15 euros et qu’on peut le compléter avec des DLC ! On s’en fout qu’il soit fait par un studio amateur ou par une boite de production renommée ! On s’en fout qu’on nous ponde un «truc» innovant … Seul le résultat au bout compte et doit être soumis au jugement et ce Lucky Luke est au final une grossière daube qui ne rend absolument pas hommage à la licence qu’il devait honorer (bien au contraire) et c'est ce qui importe !
Le pire c'est que ce serait ptet passé si le film ne s'appelait pas Lucky Luke (Il y a toujours moins d'exigences envers une daube no name) ... mais "ils" voulaient absolument que ce soit titré ainsi ... Pour être sûr que ça se vende ! ... Bande de salauds !

Ce genre de film remet sur le tapis le vieux débat concernant la loi punissant le viol de licences sacrées. On a bien légiféré sur la Shoah, le racisme, la pédophilie, le génocide arménien (ou pas) … alors, il est grand temps de faire de même pour protéger le patrimoine culturel.

Il faut combattre le proxénétisme culturel … la notion de licence (une notion kapitaliste se rapportant à une histoire de sous) à achevé d’asservir la culture en l’abaissant au rang de prostituée qui assouvit les fantasmes de quiconque paie sa «licence».


ze end ! cheers






Vous allez ptet dire que je suis quelqu’un d'aigri qui ne sait que critiquer (et vous n'auriez pas tort ) … J’ai quand même dit du bien de Expandables et de Arcana Heart 3 … mais quand c’est de la merde , c’est de la merde !




C'était quand même mieux avant ... Bon ce n'était pas
top top ... mais c'était mieux.



_________________
Plus belle la barre de vie !
SAV des Jeux Vidéo
Boycottez Domino Pizza !!!
KoKo a dit : "Je sais plus quoi faire de mon fric ... Je crois que je vais acheter un Mac !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://el-fennec.over-blog.com/
 
[Quick&Dirty] Lucky Luke (2009)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Otakommunistes :: Extra Zone :: Zone Nanars !-
Sauter vers: